messalyn

21octobre2019

Enchanteresse : Genèse d'une collection

A blurry salamander resting at the bottom of a hand-painted teapot from the Enchanteresse collection, centered around the faery realm

Ma vision de l'Enchanteresse est celle une magicienne recluse de haute extraction, pratiquant son art depuis le cœur de son domaine, fut-il réduit à une tour semblant au maraud la ruine d'une demeure autrefois fastueuse. Une forêt ou une île, rien n'est assez distant. Vous ne vous identifierez pas à elle car elle n'a cure de l'orgueil de Mortalité et de ses prétentions à des filiations surnaturelles. Un troupeau de moutons noirs reste un troupeau de moutons. Sur son territoire, elle régit le temps et l'espace. En ce sens ses voisins sont les Cours fées ou les contes de Grimm, ce qui explique pourquoi eux aussi se sont retrouvés mêlés à cette collection.

My vision of an Enchantress is one of a recluse magician of the highest lineage, practicing her art from the centre of her domain, be it a seemlingly ruined tower from a former somptuous castle to the eye of the peasant. A forest or an island, nothing is remote enough. You won't identify to her for she doesn't care a fig about Mortality's pride and ceaseless claims to any kind of surnatural parentage. A herd of black sheeps is but a herd of sheeps, after all. As time and space belong to her on her own territory, her closest neighbours on that level would be the (Un)Seelie courts or Grimm's fairy tales, which explains how these found their way into the collection as well.

Archivée dans le portfolio · En vente dans la boutique / Archived in the portfolio · For sale in the shop[fr]

Lire la suite...

20octobre2017

Printemps Indien Part III : Flore sauvage et entretenue

Nénuphar (latin : Nymphaea sp)
Bassin au Conservatoire National Botanique de Mascarin / Basin at the Mascarin National Botanic Conservatory

Je ne sais pas trop ce qui s'est passé cette année mais je ne pensais pas dépasser le délai d'une année pour relater ce voyage…! Ca m'était arrivé pour Yellowstone, mais pas au bout du 3e billet, et puis mes méthodes de retouche photo étaient bien plus fastidieuses à l'époque. D'ailleurs, je me suis attaquée récemment à mes anciens billets de voyage pour les rendre plus jolis, si le cœur vous en dit. (En réalité, c'est mon blog tout entier qui subit actuellement un ravalement interne).

I'm not sure what happened this year because I certainly didn't expected to take a full year to write my reports about Reunion Island…! I experienced this for Yellowstone, but certainly not before the 3rd post and I seem to recall my photo-retouching methods were far more tedious back then. By the way, I recently rearranged my old travel posts to make them prettier, just in case. (Actually the whole blog is concerned by a cosmetic rearrangement).

Lire la suite...

21avril2017

Printemps Indien Part I : Brume arrangée

Relater mes voyages par ici fait partie de la tradition, mais il est vrai que d'habitude, je suis dans mon rôle d'archiviste familiale, que cela soit par l'image ou par la tenue de journaux de bord, alors ce voyage à la Réunion que je vais commencer à raconter ici est un peu spécial. Si je suis partie en famille, ce n'était pas la mienne, si certains frais m'ont été épargnés, je suis encore en train de rembourser le billet d'avion à quand même 1100€ ; et enfin pour la première fois cette décennie, je suis partie un mois complet. Ceci étant dit, certains jours ayant été plus richement illustrés que d'autres, vous devriez pouvoir échapper à un découpage interminable de ma part. Mais pas aux nom latins des plantes que j'essaie d'identifier dans mon livre La Réunion Faune et Flore.

Relating my travel adventures here has been a sort of tradition, but admittedly I usually do it as the family's archivist, either in term of photos or diary logs, so that trip to the Reunion Island I want to tell you about is going to be a little bit special indeed. While it was a family trip all right, it wasn't my own, and while I was saved some expenses, my repaying the 1100€ (!) plane ticket is still underway ; and finally for the first time in a decade I was gone for a full month. That being said, as some days were more picturesque than others, you might be safe from neverending instalments of my report. Not so much from latin plant names as I'm perusing my naturalist book about Reunion.

Idyllic beach in the game Dead Island
I still remember dearly my last stay on a tropical island… awww those were the days.

Lire la suite...

18décembre2016

Banff avec les loups - Part I : Hoodoo Trail

Je suis finalement assez contente d'avoir enfin l'occasion de vous montrer les photos de mon avant-dernier voyage ! Il s'agissait là d'un retour au Canada, un pays que j'ai visité la première fois en 2002 avec la chorale de mon école, où j'ai perdu un Calvin & Hobbes sur un bateau, survécu avec un mauvais dosage d'argent de poche quotidien de 5 dollars avant déduction du repas de midi, et pris plein de photos avec mon argentique Vivitar que j'avais précocément demandé à un Noël. Puis j'y étais retournée en 2010 pour aller visiter de la famille. Ce qui fut encore le cas cette année (en fait, cette raison se cache derrière un voyage sur 3).

A rock standing in the middle of a river

Lire la suite...

14février2016

Endimanchée Sauvage

Chiffres parfaits, comment ne pas poster aujourd'hui ? Incidentellement, j'ai commencé la journée en regardant un film qui se déroule ce jour-là, Picnic at Hanging Rock. C'est amusant parce qu'au début je pensais regarder Ghost World, et là vous vous dites que vous ne voyez pas ce qui est drôle mais il faut comprendre que Picnic at Hanging Rock me semble être à Virgin Suicides ce que Ghost World est à Daria. Et c'est réalisé par Peter « Dead Poets Society » Weir (coup critique). Definitely not a

Lire la suite...

- page 1 de 2