messalyn

14avril2017

Tout ce qui brille

(english below)

Lecteur lecteur, aujourd'hui tu es convié à un post d'appréciation de bouquin. Nous allons nous pencher sur une lubie qui a commencé un beau jour à la fin du mois d'août 2013, lorsque je plaçais une commande sur Book Depository, première d'un historique pratiquement intégralement constitué de couvertures chatoyantes et snobinardes nonobstant un livre pour offrir et une bd anglophone. Aux côtés d'un Emma brodé (meilleure idée pour une couverture de livre, collection hélas trop restreinte), et d'un Wuthering Heights qui fût également le premier livre pour lequel je dus trancher la mort dans l'âme entre plusieurs versions très attirantes, il y avait The Great Gatsby par F. Scott Fitzgerald. Puisque ma dernière commande chez eux le mois dernier comprenait un autre Fitzgerald de la même collection, The Beautiful and Damned qui trouva particulièrement résonnance avec mon aversion pour l'idée d'une carrière qui trahirait mes réelles qualifications pour de l'argent, le moment m'a paru opportun de se pencher sur ce sous-courant du livre de bobo développé dès le premier jour :

Lire la suite...

08janvier2017

Train de lectures : Sous le lierre, La Femme Sauvage et Le Livre des Merveilles

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venue conter litcheutcheur par ici. C’est sans doute une erreur de ma part, d’ailleurs, car c’est pourtant un pan important de ma personnalité, d’où sans doute la négligence : son inscription déjà bien ancienne dans mes veines. Dans le même registre, j’ai souvent ironisé sur le fait que mon travail illustratif ne dévoilait que peu mes principaux centres d’intérêt. La nouveauté se taille bien souvent la part du lion, suscitant des idées de scénettes là

Lire la suite...

21décembre2014

Les Destructeurs

Les Destructeurs page 11Aujourd'hui, je vais vous parler de l'un des projets du label (ou collectif, c'est selon) Four Horsemen dont la préparation bat actuellement son plein. C'est donc le livre Les Destructeurs de mon compagnon d'armes (enfin surtout de séries télés pendant le travail) François Amoretti. Comme si j'avais pas parlé assez de ce type ici, hein. Je me suis attardée sur le contenu du livre, le point le plus difficile à cerner auquel même mon laïus semblera incomplet. J'y mêlerais des pages pour affiner la vision d'ensemble que vous en garderez (pas de pages d'action, malheureusement), et des liens pour encore la tempérer. Je ne sais pas encore quel public se retrouvera dans ce livre, c'est moins évident que pour le Lolita ou le Burlesque. Peut-être vous ?

Today I'm going to introduce you to one of the current projects of our label (or collective) Four Horsemen, which is being actively prepared at the moment while contributions and preorders are coming in. It's a book called Les Destructeurs (it translates as “The Destroyers” in english), and before everything else I want to inform international readers that the book will also be available in english. My friend François Amoretti is crafting it. In this article I focus on the content of the book, or at least I try because there's not as sure a target audience as there was with previous books Gothic Lolita or Burlesque Girrrl. Additional links and extracts (although not the action pages, I'm afraid) might help with this difficult task. Can I tempt you?

Lire la suite...

- page 1 de 3