messalyn

Mot-clé - François Amoretti

Fil des billets - Fil des commentaires

14février2014

Pourquoi j'ai eu envie de me jeter du haut d'un pont-jarretelle

J'avais fixé à aujourd'hui ma deadline pour le site de mon ami François Amoretti, ou le mien. C'est pas tout à fait ça, car j'ai décidé de travailler dans la foulée sur la galerie du site au lieu de finaliser les crédits, d'intercaler des projets persos, et d'y revenir plus tard, comme je le voulais. De toutes façons il reste et restera toujours des tas et des tas de broutilles (bien reloues genre cleaner le code), ça ne s'arrête jamais. Sans parler du contenu, sur lequel François n'est pas encore intervenu (les textes…). Mais le site qui est en ligne à l'heure actuelle, est déjà suffisant. Le blog marche, on a feinté Blogger pour que ses abonnés continuent de recevoir ses mises à jour (je le ferais s'inscrire sur Bloglovin plus tard) et les billets sont tous redirigés, sauf le dernier posté en décembre car j'avais déjà migré le contenu sur ma base de données, contenu que j'avais surtout retouché post par post pendant environ 3 jours d'affilée fin novembre (encore une deadline partiellement respectée : à l'occasion de mon anniversaire).

Lire la suite...

17août2012

Union Pacific

Retrouvez Union Pacific (© messalyn, décembre / février 2012) dans le portfolio • Deviantart Pour faire suite à mon article sur Burlesque Girrrl, en voici mon hommage ! Et encore mis sur Deviantart, site qui me décevait tant autrefois car trop porté sur la facilité. Le fanart en étant l'un des aspects, je me suis dit que quitte à en faire un il y serait très bien. nowwatching : Les Sopranos

Lire la suite...

22juillet2012

Burlesque Girrrl - François Amoretti - Éditions Ankama

Burlesque Girrrl, donc. Une bande-dessinée qui n'a qu'un petit mois au compteur, mais que j'ai eu le privilège de voir naître au gré de ces derniers mois à l'atelier Gottferdom. Le titre original était juste « Grrrl », et se rapproche plus du message convoyé par l'album que sa version finale « commercialisée », mais qu'on se rassure, le contenu lui, est bien authentique ! Et de fait il fait plonger le lecteur dans un milieu qui, à ma connaissance, n'a pas encore été beaucoup développé dans les

Lire la suite...

- page 2 de 3 -