english translation below

La première fois que François m'a conté le pitch des Destructeurs, j'ai rien compris. À quoi bon bâtir un discours si l'on s'apprête à tout détruire ? C'est qu'il s'efforçait de prendre les mythologies par le commencement, faisant renaître sous sa plume les éternelles figures qui jalonnent les mythes… et on s'y perdait. Heureusement, son héroïne Shauna, est plus Terre-à-Terre. Plus que ceux parmi les habitants de cette planète qui s'en fichent et la maltraitent, et contre lesquels elle partira en guerre. Car le créneau de Shauna, ce n'est ni l'auto-punition, ni les impies, ni les démons, mais bien les cons. Shauna, c'est une humaine, une vraie ! C'est pas elle qui ira se vanter à qui veut l'entendre qu'elle est la fille de Machin ou l'élue de Truc. Sûr que la tête de ces pédants-là a gonflé jusqu'aux royaumes des cieux, mais hormis ce détail ils feraient plutôt partie de la catégorie de gens à qui elle foutrait bien une fessée. Ça serait bien son style, elle dont l'attention a souvent été attirée vers son derrière jugé trop gros par tous les malappris qui ont toujours un petit commentaire à faire. Allez hop ! Eux aussi sur la liste !

Les Destructeurs page 2 et 3 version française
Embrouillamini

On l'aura compris, le genre littéraire des Destructeurs, c'est « Défouloir ». Mais contrairement au Fight Club, on peut parler de ce bouquin, voire même on le doit pour ceux qui succombent à sa précommande et qui ne peuvent qu'augmenter les chances du projet d'aboutir en étalant leur achat à la face du monde. C'est d'ailleurs la limite de ce livre, qui ne désire pas être jusqu-au-boutiste, bien que parlant de la Fin du Monde. Personnellement, les gars qui se privent de belles choses sous couvert de renier la société de consommation, je les laisse à leur combat sans saveur. Qu'ils se drapent dans leurs idéaux et consomment leurs rêves dans une indifférence bien méritée. Moi au même moment j'aurais 6 à 9 mois de la vie d'un artiste entre les mains, dans une belle couverture toilée et dorée à chaud, avec même (!) une histoire dedans (et quand même beaucoup de non-sens).

On ne peut pas toujours avoir de grands personnages aux prises avec de grandes causes. Shauna, ça ne sera jamais qu'un petit bout de femme, serveuse dans un pub le jour et serveuse dans un pub la nuit, au parler écossais. Reste que son imagination et ses envies ont tendance à se concrétiser souvent, sculptures fantastiques dans un monde normal. Les belles enluminures de François sont là pour assurer le spectacle. On ne peut pas tout corriger sur notre belle planète (sauf les derrières d'autrui), mais quand même, parfois, il y a de la marge de manœuvre avant d'arriver à l'impossible. C'est même un bon début. En fiction, Shauna nous vengera probablement de tout un tas de trucs « pas graves » mais trop longtemps impunis. De petites conneries quotidiennes, ordinairement ignorées parce que tout le monde n'est pas d'accord sur ces sujets. Ceci dit, il est possible qu'elle aille plus loin, escaladant l'échelle humaine pour atteindre le pire. Oui, bien possible. C'est Shauna.

Mais c'est que je vous ai menti, elle n'est pas une humaine ordinaire. C'est un personnage de fiction ordinaire. Peut-on dès lors lui en vouloir de sortir les mêmes griffes très imagées contre les lascars ou les dieux ? Nous pouvons confier à cette héroïne des combats par ailleurs pénibles à lire dans notre monde (virtuel), même si je ne peux pas m'empêcher de remarquer que le bloquage récurrent de certains sur les méthodes urticantes des chevaliers blancs leur fait souvent oublier un peu vite leurs messages pas inintéressants. Exactement comme en 40, avec les Grammar Nazis. À vous, je vous garantis que le « discours » musclé de Shauna ne se bat(i)ra pas sur les colonnes du fiel* — et que ce n'est pas pour rien que je finis sur un point God wins.

Les Destructeurs page 10 version française Les Destructeurs page 13 version française
La page 10 suivie de la 13

Si ce pitch vous a intrigué, que vous êtes à l'affut de découvertes BD indies ou que vous avez de l'argent à perdre en ces périodes de fêtes, pourquoi ne pas visiter la page Ulule du projet[1] ? Outre son bouton contribuer et celui, invisible que nous avons mis en place pour faire du clickjacking avec votre paypal, elle est également dotée d'un bon gros dossier de présentation par l'auteur lui-même. Pour le faire exister, vous aurez jusqu'au 17 janvier. À réfléchir si parmi vos intentions d'achat de cadeaux vous en comptez, fataliste, certains en lesquels vous ne croyez pas assez, car cette deadline est tout aussi inflexible que l'autre. Les aléas de prendre le monde de l'édition à contre-pied : au lieu de sortir un bouquin pour Noël, sortir une précommande principalement destinée à être un achat personnel pendant Noël. Le marketing en serait fou : prouvons lui qu'il a tort.[2]

Les Destructeurs sur Ulule en français
Les Destructeurs sur Ulule

English translation

When François first told me about The Destroyers pitch, I didn't quite get it. Why bother building up an elaborate tale if you are about to crush it hard? Well you see, he thought he had to go back to the beginning of myths and was trying to tell the story henceforth, detailing the usual archetypes… but none of this was still making any sense to me! Luckily for us, his heroin is a lot more down-to-Earth. Moreso than many human beings, I dare say, for they usually carry on spoiling their planet with no fucks given whatsoever, an attitude against which Shauna will start her own crusade. Her style is not about self-punishment neither the ungodly or even demons. She's dealing with assholes. She's just a human after all! Not the type who goes around telling they are the One, the important offspring of X… Although these ones are usually so big-headed that their upper part usually has reached the sky, they are more likely to be included on her blacklist if it can fit their pompeousness. A spank shall be their reward. That would be so Shauna, for she is always reminded of her big butt by that boorish crowd who believes it is entitled to make comments — fuck this shit, put them on the list too.

The Destroyers page 2 and 3 english version
Messy

At this point I'm sure you all made out that the litterary genre for The Destroyers would be “Punchbag”. But unlike the Fight Club, you are more than welcome to discuss the book publicly, and if you already are amongst the crowdfunders, I'd even say you should, to increase the chances of success of the project. Don't be afraid to show off your (immaterial at first) purchase! This kind of marks the book limits. It's meant to be recreational more than having a diehard ideology, even when dealing with the end of the world. This is a book we hope to sell, and people to enjoy. It has to be part of that consumer society, as with any humans creations, and won't be the tool of change. Yes, it's going to be a product, only with more artistic independance than others. And probably a clothed limp cover with a gilt typeface and illustration. Oh, and a story inside (with lot of nonsensical stuff too).

It's not always great characters that get to deal with great causes. Excuse Shauna. On the days, she's just a waitress… but on the nights… she's still a waitress, with a scot accent. Only her imagination and urges have a tendency to materialize themselves, fantasmagoric sculptures in the regular world. That part of the show is assured by François over-detailed illuminations. There are many things we can't fix in this Earth (except people's butts with a good whip), but there's still plenty of places to start before dwelling with the impossible. In this fiction book, many a daily annoyances will be punished through Shauna's punch(lines), the kind of things that usually aren't taken seriously because not everyone can understand them. But Shauna being Shauna, things might escalate above these single human cases, until maybe the worse is to be taken by the horns.

Maybe I haven't been honest enough. Shauna is not a mere human. She's a mere human character in a fiction book. If she has destructive powers to fight the gods, she might as well use them even for the lame and pathetic morons. Why choose? For the sake of caution? In the real world, we don't have these impressive and very graphical gifts, and it would probably end up in a debate. Yet, more often than not are we under the impression that discussions are over-heated, because after all words be words not acts, right? Debates discredited under the pretence that people are too comfortably sat behind a screen. Although even I can be annoyed quite frequently at the violence of white knights in written debates because it feels less legitimate than the physical violence of wars, I know it is but an impression and that their message is far from uninteresting. But it's easier to nit-pick on the outlook, just like in 40 with the Grammar Nazis. To people that struggle with these reasonable forms of violence, fear no more: Shauna will handle this world's crap with her fits like a cool superheroin and it's going to be awesome — the godwin point I earned myself in my last sentence is no accident.

The Destroyers page 10 english version The Destroyers page 13 english version
Pages 10 and 13

If I got your attention, that you need your fix of indies comic books and more generally that you have more money on your hands than you can spend (especially during the seasons period!), why don't you look up the Ulule page for the project[1]? There's not just a contribute button over there: you will find the author's own presentation of his book. To make The Destroyers happen, you have until january 17th. Something to think of if you're unsure about one of your gifts that could easily be skipped out of your budget, better follow the heart than the custom. It's one of the odd consequences of not using the conventional editional process : the rule is to get your book published by Christmas, not offering a pre-order for a personal purchase during Christmas. If we had a marketing dept, they'd be appalled : let's prove them wrong.[2]

The Destroyers on Ulule english version
The Destroyers on Ulule

Notes

[1] Ulule est une plate-forme française de financement participatif, ouverte à toute participation internationale cela va de soi (au cas où certains se poseraient la question). / Ulule is a french crowfunding platform, but you can participate and possibly create any projects from wherever you are located (this is for the non-french people that might be wondering).

[2] Alors que si tu l'avais sorti pour décembre 2012… / Had you published it in december 2012, you'd been right on point…

*nowreading